Optique Le Provost

Les défauts de la vision

Un Français sur deux est atteint de troubles visuels, les presbytes venant accroître ce nombre après leurs 45 ans. Tous concernés à un moment de notre vie, mieux vaut être corrigés en connaissance de cause ! 
Rappel des dysfonctionnements de l’œil responsables des principaux défauts de la vue.

La myopie
Le myope voit mal de loin mais très bien de près. La myopie, défaut visuel le plus répandu, résulte d’un œil trop puissant. L’image des objets éloignés se forme donc en avant de la rétine, au lieu de se former sur la rétine comme dans le cas d’une vision sans défaut. Résultat : la vision des objets distants est floue. Un verre correcteur concave permet d’éloigner l’image jusque sur la rétine.

Signes : Vos yeux se plissent pour voir net de loin, la lecture des panneaux de signalisation est plus difficile, et plus tardive.

L’hypermétropie
L’hypermétrope voit mieux de loin que de près, contrairement au myope. L’œil est insuffisamment puissant : l’image se forme à l’arrière de la rétine. La vision nette s’obtient au prix d’un effort important, pouvant entraîner une fatigue visuelle, car l’hypermétrope accommode en permanence afin de replacer l’image sur la rétine. Avec l’âge, le pouvoir accommodatif de l’œil diminue et l’hypermétropie devient difficile à compenser. Un verre correcteur convexe permet alors de ramener l’image sur la rétine.

Signes : Vous fatiguez au niveau oculaire et développez des maux de tête liés à l’effort d’accommodation. Ce défaut visuel peut passer inaperçu jusqu’à 35-40 ans.

L’astigmatisme
Dans l’astigmatisme, c’est la forme de la cornée qui est en cause. Elle est davantage ovale que ronde, cette courbure modifiée de l’œil entraîne une vision déformée, de près comme de loin. L’astigmate ne perçoit pas nettement les contrastes entre les lignes horizontales, verticales et obliques. L’astigmatisme peut être associé à d’autres défauts visuels comme la myopie, l’hypermétropie ou la presbytie. Un verre correcteur torique permet de le compenser.

Signes : Vous confondez les signes proches comme le H, le M ou le N ou encore le 8 et le 0.

La presbytie
La presbytie est une évolution naturelle de l’œil. Elle se manifeste en général autour de 45 ans et concerne tôt ou tard chacun d’entre nous, sans exception. L’œil perd de son pouvoir accommodatif et de sa souplesse, car le cristallin ne se bombe plus suffisamment. Comme un appareil photo dont la mise au point autofocus ne fonctionnerait plus, la difficulté à voir de près est croissante. On corrige la presbytie avec un verre progressif qui permet de voir à toutes les distances.

Signes : Vous étendez vos bras devant vous pour lire le journal ; Un travail minutieux de près demande davantage de concentration et vous recherchez le confort d’un éclairage supplémentaire !